Logo journal du hacker middle
  1. 2

    Et bah, ça vole pas tres haut.

    1. 2

      Visiblement faire un site ouaib qui arrive à afficher son contenu statique sans JS n’est pas un prérequis d’un bon dev web…

      1. 1

        Je comprends pas la critique sur ce point.

        1. 1

          Tente d’ouvrir l’article en question sans JS : tu as absolument toute la page, même la ptite animation de la poêle, les suggestions d’articles supplémentaires, le menu, le footer et tout mais pas l’article. Alors que l’article en lui-même est un contenu statique.

          Donc ils donnent des conseils pour être un bon webdev mais ne sont pas capables de faire un site ouaib correct.

          1. 1

            Bien vu :)

    1. 1

      C’est franchement la honte ce projet de la fondation Linux qui ne tourne que sous Windows :-(

      1. 1

        En quoi c’est la honte ?

        C’est Amazon qui developpe le truc, commercialement ils semblent s’embourber, ça prend pas. Du coup, ils réécrivent une partie du moteur afin de le rendre complètement Opensource et ils le filent à fondation Linux. Et tu penses qu’en trois jours des devs auraient pu porter le truc sous linux (et autre plateformes) ?

        La fondation a récupéré le truc il y a une semaine, faut laisser un peu de temps.

        1. 1

          Bon bha voilà : il y a déjà des patchs pour le rendre compatible Linux… ( https://github.com/o3de/o3de/pull/2073 ). C’est pas encore parfait mais ça progress plutôt vite.

      1. 1

        Après, il est possible (moins simple certe) d’installer n’importe quel OS sur les serveurs.

        1. 2

          Pas en dessous d’une certaine gamme. J’ai commandé un START 2, il n’y a pas cette possibilité.

          1. 1

            Je sais bien. Il fut un temps où je faisais tourner Slackware sur les serveurs Dedibox, en l’installant depuis la session de secours. Pour l’instant je m’en sors en installant CentOS et en “convertissant” mon installation en Oracle Linux moyennant ce script: https://github.com/oracle/centos2ol

            Mais bon, je préfère autant ne pas avoir à sauter à travers des cerceaux en feu. D’autant que l’effort à fournir par Online/Scaleway serait minime, vu qu’ils ont déjà fait le boulot pour CentOS et pour Rocky Linux. Suffirait qu’ils adaptent leurs scripts d’installation.

          1. 1

            Restic présente un gros problème pour travailler avec S3 sur des gros volumes de données : il ne propose pas de compresser les données envoyées. Donc augmentation du trafic réseau et des données stockées côté S3 donc du coût.

            Kopia ressemble fort à Restic et propose compression/dédup/chiffrement. Une très bonne alternative plus complète à mon sens https://kopia.io/

            1. 2

              C’est vrai que Restic ressemble très fortement à Restic ;-)

              Tu voulais dire Borg peut-être ?

              1. 1

                Haha pardon je voulais parler de kopia

              2. 1

                Pour les très grosses volumétries ( > 50TB ) je reste sur rsnapshot, c’est un peu rustique ( pas de compression et de dédup ) mais c’est vraiment fiable ! Pour Kopia: oui je le mentionne en conclusion …j’ai des tests en cours dessus

              1. 2

                Ce n’est pas forcément étonnant. La plupart choisissent des lib “open-source” car ça évite de payer du support. On ne peut pas s’étonner ensuite que des bénévoles prennent du temps pour corriger quelque chose (après tout, ils le font sur leur temps libre).

                Ce serait bien plus efficace (et honnête) que ces entreprise qui valorisent économiquement ce travail initialement bénévole et (s’)investissent dans le développement de toutes ces ressources “libres” qu’elles exploitent. Mais je suis un éternel rêveur ;-)

                1. 4

                  C’est même pas une histoire de contribution de la part des entreprises. Souvent les libs sont corrigées/patchées mais juste pas mise à jour dans les logiciels les exploitants.

                  1. 1

                    Tu parles, les entreprises ne comprennent même pas la logique et c’est peine perdue de leur expliquer, c’est aux développeurs de pousser des corrections sur les lib open source faiblement maintenue.

                  1. 2

                    Le niveau de pub que l’on subit semble en constante augmentation. Ça devient vraiment très difficile de passer au travers. Je suis étonné de voir qu’il n’y ait pas un ras-le-bol global…

                    1. 1

                      Bien d’accord avec toi, ici on sait se défendre mais ces derniers temps je vois Madame en avoir de plus en plus marre de son téléphone par exemple : Pub, redirections, notifications, etc.

                      Tcho !

                    1. [Comment from banned user removed]

                      1. 3

                        Salute,

                        1/ Comme je te l’ai déjà dit merci de modérer tes propos, ThibH fait partie des utilisateurs du Jdh comme toi et il ne mérite pas que tu qualifies le contenu qu’il propose de : “pub”, “grossier hameçonnage pour du contenu payant”, “liens pourris”
                        2/ Je t’ai invité à lire le “À propos” (https://www.journalduhacker.net/about) : “Le Journal du hacker a pour ambition de présenter l’activité des hackers francophones, du mouvement du Logiciel Libre et open source en langue française, mais aussi des startups et du mouvement entrepreunarial de la communauté francophone”. Le lien remonté est correctement étiqueté, rentre dans la ligne éditoriale du Jdh et a été apprécié sur nos réseaux sociaux (https://framapiaf.org/@journalduhacker/106341229023164290 https://framasphere.org/posts/12109766)
                        3/ Qualifier de “pub” une vidéo de 7h de formation est particulièrement gonflé, le reste de la formation est payante oui, cette info est donnée dès le début de la vidéo
                        4/ Au final ce qui semble te déranger c’est des entrepreneurs/entreprises remontant des contenus sur le Jdh (en espérant un peu de visibilité ou simplement pour participer aux efforts autour du Libre et de Linux) ? Je peux te citer des dizaines d’articles dans le même cas avec du contenu de qualité

                        https://www.journalduhacker.net/s/d4ydzj/bigbluebutton_2_3_scalabilit_et_maturit https://www.journalduhacker.net/s/swfv94/g_rer_les_archives_compress_es_formation https://www.journalduhacker.net/s/g3yh3b/toutes_les_offres_d_emploi_avec_t_l_travail https://www.journalduhacker.net/s/zh2wtq/int_grer_postgresql_dans_un_cloud_priv https://www.journalduhacker.net/s/clpimm/comment_modifier_proprement_un_slug_sur https://www.journalduhacker.net/s/a3jfog/namespaces_la_brique_de_base_des

                        Tcho !

                        1. 3

                          Le pub du JDH est de faire de la pub pour des articles…

                          Après c’est vrai que certains contenus ne sont vraiment que de vulgaires mise en bouche pour un plus gros contenu payant mais là c’est quand même une mise en bouche de 7h… c’est pas du foutage de gueule.

                          Je me demande cela-dit s’il n’y aurait pas moyen de mentionner explicitement si derrière un lien on ne pourrait pas indiquer (via un tag obligatoire) si c’est du contenu “non commercial” ou si ça l’est. Ça permettrait d’éviter d’avoir ce genre de réaction à chaque fois.

                          1. 2

                            Yo,

                            “Le pub du JDH”, le but du JDH je suppose ? ^^

                            Un tag “commercial” ou “non commercial” aurait un coût énorme pour tous les utilisateurs/contributeurs qui soumettent des infos sur le Jdh. Il faudrait expliquer son but/intérêt à tout le monde, niveau modération ça multiplierait le boulot et puis pourquoi considérer une info “commerciale” (ou inversement) comme de moins bonne qualité ou gênante ?

                            Je prends https://www.journalduhacker.net/s/d4ydzj/bigbluebutton_2_3_scalabilit_et_maturit comme exemple, le fait d’ajouter à la fin “À Arawa, nous utilisions cette version avant sa sortie officielle. Nous l’avons désormais déjà déployé chez nombre de nos clients.” et “Nous sommes à votre disposition, visitez notre page produit BigBlueButton, et posez-nous vos questions.” en fait un article de moindre qualité ? Nécessite VRAIMENT d’être traité différemment (avec le coût niveau contributeur/modération en plus) ?

                            Tcho !

                            1. 2

                              Je voulais dire “Le but du JDH” oui ^__^

                              C’est pas qu’un article devient meilleur ou moins bon s’il est à l’origine d’une entreprise. C’est surtout que les motivations derrière un article sont bien différentes. Je peux comprendre que des utilisateurs du JDH préfèrent n’avoir que du contenu “perso/associatif” et que d’un autre côté d’autres utilisateurs souhaitent que du contenu “commercial” (faudrait trouver des termes plus précis). C’est pas pour indiquer un article de meilleure/moins bonne qualité, mais juste pour distinguer directement les contenus et donc filtrer. Après tout on le fait déjà pour le contenu “vidéo” par exemple…

                              Je comprends que derrière niveau modération ça rajoute une sacré couche de boulot et je ne vous envie pas sur ce point ;-) Ptet qu’une simple case à cocher tout comme le “je suis l’auteur” pourrait faire l’affaire ?

                              Perso je suis pas spécialement pour cette fonctionnalité, le contenu à visée commerciale ne m’intéresse guère mais c’est pas pour autant que je souhaite l’éviter pour autant. Je filtre au titre de l’article et aux tags déjà.

                              1. 2

                                Je plussoie. Le coût niveau modération serait élevé. La frontière est souvent flou par exemple sur les blogs d’entreprise qui sont nombreux et souvent très intéressants par ailleurs. C’est un peu le travers du marketing par le contenu qui est omniprésent aujourd’hui.

                        1. 2

                          Deux trois ptites remarques :

                          • Ce ne sont pas spécialement des devs ou du personnels. Ce sont des bénévoles qui maintiennent le réseau.

                          • Concernant la vente c’est un peu plus subtil, Freenode n’a pas été vendu à Andrew Lee. C’est Freenode LTD qui est une entité séparée (une entreprise dont le but est d’organisé des rencontres annuelles) qui a été racheté. Sauf que ça a été vendu avec tous les “assets” et c’est là qu’il y a ambiguité : est-ce que le réseau irc et surtout le nom de domaine font parti des assets de freenode LTD ou pas ? Bref, Andrew Lee a demandé à avoir la main sur le nom de domaine, ça lui a été refusé. Il a ensuite demandé par le biais d’avocats (le mec est blindé de thunes) et du coup le staff de freenode a accepté mais se barre.

                          • Freenode n’est qu’un réseau IRC parmis d’autres (le plus gros certe), il y en a pleins d’autres (la phrase Freenode est surtout connu pour exécuter IRC (Internet Relay Chat), le vaste réseau de chat autrefois qui fait partie intégrante de nombreux développeurs et projets open source. est ambigüe je trouve)

                          1. 1

                            j’ai une erreur comme quoi le certificat a été révoqué.

                            sur Firefox, impossible de contourner.

                            1. 2

                              Il a corrigé.

                              Tcho !

                              1. 2

                                Oui désolé, un reliquat de la dernière migration de serveur. On a corrigé aussi vite que possible, mais il fallait que ça soit pris en compte également.

                                1. 1

                                  Ouaip pareil.

                                1. 1

                                  Quelle méconnaissance des évolutions récentes de XMPP, biensûr qu’il y a maintenant des clients modernes et un chiffrage de bout en bout.

                                  1. 1

                                    Tout comme IRC possède de l’authentification et permet également d’avoir de la “présence” et de recevoir des messages “hors ligne”… Et pour Matrix il y a bien plus que 2 implémentations serveurs soit-dit en passant.

                                  1. 4

                                    Je ne suis pas vraiment d’accord avec l’article. La nécessité de réduire la pollution c’est important, mais je trouve le lien entre pollution, consommation électrique, Internet, courrier électronique et Thunderbird un peu confus. Je vais essayer d’argumenter mon point de vue.

                                    Un e-mail de 1 Mo contient ainsi l’équivalent du poids d’une pièce de 1 euro en métaux.

                                    Enfin, envoyer un courrier électronique nécessite de l’énergie. Toujours pour un e-mail de 1 Mo à une personne, c’est l’équivalent de 25 Wh de consommation directe.

                                    Ces deux affirmations viennent de cette étude de l’Ademe faite en 2011, ils décrivent brièvement leur méthode de calcul, mais en gros ils prennent en compte tous les coûts, de la fabrication des ordinateurs clients et serveurs jusqu’à leur consommation, ainsi que le recyclage des dits équipements. Je ne pense pas qu’on puisse prendre ça au premier degré sachant que l’utilisation d’un ordinateur n’use pas du métal, il s’agit en fait du métal qui a été nécessaire pour la production des équipements, réduire son usage de courriel, est-ce que ça va vraiment agir sur le renouvellement de datacenters chez Google ? J’ai du mal à y croire. En ce qui concerne les 25 Wh là encore c’est un coût global qui est probablement mutualisé par les nombreuses tâches qu’effectuent les ordinateurs (clients et serveurs) aujourd’hui. Une étude un peu plus récente et exhaustive serait intéressante.

                                    Seulement le numérique est par définition dépendant de productions matérielles, de réseaux électriques, d’espaces de stockage, de serveurs etc. Ainsi, il représente aujourd’hui près de 4% des émissions mondiales en gaz à effet de serre (GES). Les serveurs, dont les e-mails dépendent en partie, consomment, à eux seuls, 4% de l’électricité mondiale.

                                    Donc le courriel c’est une partie des serveurs qui constituent 4% de l’électricité mondiale. Ensuite on fait le rapport entre gaz et consommation électrique. C’est une question importante et intéressante sachant que beaucoup de serveurs Google et Amazon sont aux États-Unis, pays gros consommateur de pétrole et gaz. La source de cette phrase est cet article du site de Jean-Marc Jancovici, polytechnicien, préoccupé par le réchauffement du climat et défenseur de l’usage du nucléaire à cette fin. La fin de son article pointe sur un graphique qui montre l’usage de plus en plus massif du gaz et du charbon. C’est pas en triant 3 mails qu’on va changer les choses à ce niveau-là. Au pire on peut se mettre sur des serveurs français ou chez des hébergeurs comme Infomaniak qui utilisent de l’énergie renouvelable pour les serveurs. C’est ce que je fais pour mon mail et ça roule bien.

                                    Une bonne partie de l’article s’oriente finalement sur la pollution de la fabrication des appareils et leur consommation, c’est là que le sujet devient intéressant. Mais le courrier électronique n’est qu’un vieux service d’Internet et n’est finalement pas le réel sujet.

                                    Les conseils donnés d’acheter un ordinateur d’occasion ou de le garder plus longtemps sont des bons conseils. J’ajouterais même qu’il vaut mieux mettre le prix dans un bon ordinateur de qualité que dans du premier prix fragile, et pas que pour les ordinateurs finalement. Acheter par nécessité, pas par impulsion, et prendre le temps de comparer, lire des tests et faire un bon choix.

                                    Diminuer au maximum le nombre de destinataires des e-mails. Eviter l’utilisation du bouton « répondre à tous » si ce n’est pas utile.

                                    Alors ça à l’inverse c’est un conseil absolument anecdotique qui n’aura pas d’impact significatif dans la vie réelle. C’est encore plus qu’une économie de bout de chandelle à ce niveau.

                                    Privilégier des plateformes partagées pour l’échange de documents collaboratifs. Ces supports permettent alors d’éviter le recours aux pièces jointes.

                                    J’ai pas eu le courage de fouiller dans les 88 pages de la source, mais ça me semble impossible. Que les documents soient partagés par pièce jointe puis ouverts par Word localement où qu’ils soient stockés sur l’hébergeur et ouverts par un traitement de texte en ligne (par exemple Google Docs dans un navigateur) ça ne change rien. D’ailleurs Word consomme probablement plus en consommation CPU.

                                    Si la pièce jointe est longue à lire, privilégiez l’impression du document. Au-delà de 3 minutes de lecture à l’écran par page, il est alors préférable d’imprimer le document en noir et blanc, recto-verso avec 2 pages par feuille.

                                    Je ne suis pas allé trop loin dans la lecture de la source, mais la méthode de calcul semble être la même que celle de l’Ademe. Pour l’impression, ont-ils pris en compte la consommation de l’imprimante, l’abattage des arbres, l’encre et tout le toutim ? Je ne suis pas sûr, parce que cette affirmation semble totalement contre-intuitive. Si c’est le cas ça veut probablement dire que la consommation des courriels est totalement sur-évaluée. En fait je n’arrive pas à prendre au sérieux l’étude de l’Ademe, j’ai l’impression qu’ils pensent que les serveurs reçoivent/envoient un seul mail à la fois. J’aimerais bien avoir des explications plus précises et plus techniques.

                                    Enfin je ne comprends pas le rapport avec Thunderbird. Il est tout à faire possible de faire la même chose avec le client mail de Windows, avec celui de Mac OS ou même le webmail GMail j’imagine ? En vrai je pensais que ça allait parler du zero inbox (technique consistant à tout classer et vider son dossier entrant de boite mail comme on le ferait sur sa vraie boite aux lettres).

                                    Ça revient souvent la question de la consommation des courriels et je ne comprends pas pourquoi on se focalise sur ce service particulièrement. La question de la consommation et pollution des TI, ordinateurs, serveurs, infra c’est un sujet important mais ça dépasse vraiment les courriels. On pourrait tout autant se demander combien ça pollue d’envoyer des textos, des messages Facebook ou la télévision IP versus la bonne vieille antenne râteau.

                                    1. 3

                                      (wow sacré commentaire !)

                                      Le rapport de l’ADEME concernant la consommation des mails est complètement à côté de la plaque et malheureusement est utilisé constamment. Il mériterait d’être refait et réévalué surtout que depuis le temps les technologies ont évoluéesk

                                      La blague d’imprimmer un mail pour être plus écolo au lieu de le lire sur un écran est quand même la meilleure.

                                      1. 2

                                        Excellent commentaire !

                                        J’ajouterais qu’étant moi même hébergeur de multiple solutions, je peux garantir que le mail est une part infime de la consommation en bande passante des foyers (serveur familial). Le mail, et le trafic web classique sont ridiculement petits face à la consommation de vidéo et de musique. Dans mon foyer avec les serveurs pour toute la famille élargie qui tournent (mail, site web et cloud) Youtube, Peertube et Netflix représente à eux seul autours de 90% du trafic. Pourtant on est pas de de gros consommateur de vidéo. Si tu ajoutes que pour beaucoup aujourd’hui le trafic télévision (en HD) passe aussi par la box magique, je pense qu’aujourd’hui, au moins 95 % du trafic web français serait d’une manière ou d’une autre de la vidéo.

                                        Même en messagerie instantanée, le trafic texte et voix (qui est très compressé) est extrêmement faible face à un appel vidéo.

                                      1. 1

                                        Quel est la différence entre /recent et /newest ? (je vais toujours sur /newest)

                                        1. 4

                                          Salute,

                                          https://www.journalduhacker.net/recent : Les plus récentes infos avec un panaché aléatoire des infos récentes soumises qui n’ont pas encore atteint la page principale.

                                          https://www.journalduhacker.net/newest : Les plus récentes infos.

                                          Perso je suis /newest.

                                          Tcho !

                                          1. 1

                                            ha ouai tiens ?!

                                          1. 1

                                            Ouai enfin les BATX ont bien moins d’emprises dans mon quotidien que les GAFAM. Facebook a bien plus d’impact (négatif) sur moi que Orange ou Samsung ou Baidu…

                                            1. 2

                                              J’espère sincèrement que personne ne quittera OVH à cause de cet incident. On a vraiment besoin d’un gros hébergeur européen (et en plus français) pour avoir un minimum de contrôle sur nos données hébergées. Ils vont avoir besoin de fidélité maintenant plus que jamais :)

                                              1. 2

                                                Effectivement, Après je pense qu’il vont devoir montrer leur compétences pour redorer leur blason, c’est un énorme coup dur pour leur image de marque :/

                                                Comme certains l’ont dit, nous avons heureusement d’autres acteurs, dont certains qui grossissent beaucoup dernièrement (coucou Scaleway ;) )

                                                1. 1

                                                  On a encore Online, Hetzner (moins français), Digicube (hahaha).

                                                  1. 1

                                                    Yeap, j’ai des serveurs chez Scaleway c’est pas mal. Mais on va pas souhaiter du mal à des hébergeurs français :D

                                                1. 2

                                                  Rhaaa ça fait rêver ce genre d’infra pour jouer :-D

                                                  1. 1

                                                    c’est clair que c’est des beaux joujoux pour s’amuser (ou travailler hein) ça donne envie !

                                                  1. 2

                                                    Perso j’ai tendance à plutôt ouvrir un terminal dans vim :term, puis ctrl+w w pour revenir à mon fichier toujours ouvert et en gardant le shell ouvert.

                                                    1. 2

                                                      Je préfère ouvrir un second terminal… Encore plus simple, rien à connaître ^__^

                                                      1. 1

                                                        ça marche aussi effectivement! :)

                                                        1. 1

                                                          Moi je fais :sh, ça me renvoie au terminal, puis Ctrl-d pour sortir du terminal et revenir à vim.

                                                        1. 1

                                                          Ha tiens c’est marrant ça, j’ai justement ajouté brotli sur mon nginx cet aprem. C’est packagé dans alpine linux à partir de la 3.13 sortie le mois dernier.

                                                          1. 1

                                                            Au passage, FTP et FTPS feraient mieux d’être oubliés. Quelques raisons à ce propos, d’autres ici aussi.

                                                            1. 1

                                                              J’en ai profité pour appliquer cette marche à suivre et avoir mon blog et mon glog synchro via hugo.

                                                              1. 2

                                                                J’ai l’impression qu’il s’agit d’un billet de commande : « Nous avons un blog sur la tech derrière notre entreprise. Il faut le remplir », « Cool, on peut parler de comment on travaille ? », « Non, il faut en dire le moins possible pour pas qu’on nous copie ».

                                                                Le billet : « On travaille comme tout le monde. » + Un peu de Bezos, un peu de GAFAM (ou tout autre référence comprise par les supérieurs).

                                                                Le boss : « Wow ! Super clair ton billet ! »

                                                                Je suis un peu méchant, mais ce billet ne raconte pas grand-chose et me semble avoir plus pour but de montrer que les gens qui l’ont écrit sont à l’aise avec les concepts d’une catégorie bien particulière de développeurs ingénieur: Possède un Mac, lit les livres des fondateurs des grands groupes le soir, lit les analyses concernant des grands groupes écrit par des analystes travaillant dans lesdits grands groupes, scrolle Anandtech, etc.

                                                                Ça renvoi une image positive d’une ingénierie active et reconnus au sein de la boite, mais, paradoxalement, les ingés ne sont pas le public cible de ce genre de billet.

                                                                Après, brosser les supérieurs est peut-être l’objectif d’un tel billet. On montre qu’on sait de quoi on parle, et qu’on a conscience des enjeux de notre poste. Dans ce cas-là, c’est plutôt réussi, mais je soupçonne que le reste du monde s’en tape un peu.

                                                                1. 1

                                                                  Anandtech ? haha Zdnet ouai.

                                                                  1. 1

                                                                    On bosse comme tout le monde dans les grandes lignes, avec pas mal de logiciels libres et gratuits, des contributions et avec quelques spécificités tout de même. On essaie d’écrire pour partager et échanger via le journal du hacker par exemple. Ce sont les premiers partages de cette entreprise, d’autres sont à venir. Si ce n’est pas assez technique ou détaillé, on triera mieux les news. Et d’ailleurs publier des articles plus récents : c’est sur ma todo depuis l’inscription.

                                                                    1. 1

                                                                      Déjà, merci d’avoir pris le temps de répondre sur JdH, notamment à mon commentaire un brin pinçant. Ce billet m’a semblé en décalage avec les autres, qui creusaient un peu plus leur sujet.

                                                                      Je me demande s’il ne serait pas plus pertinent de partir d’un problème précis, propre à CDiscount, puis d’extrapoler autant que possible, jusqu’aux discussions entre collègues, pour que la personne qui lit se dise se dise qu’elle comprend, elle aussi, les problèmes que résolvent les ingés de CDiscount, et qu’elle y a potentiellement sa place. Ça rendrait l’expérience plus vivante et authentique (si le but est de recruter), tout en creusant techniquement suffisamment le sujet pour qu’un initié puisse apprendre quelque chose.

                                                                      Bonne chance à toute l’équipe !