Logo journal du hacker middle
  1. -

    C’est avant tout une question de sécurité ; on isole la CA root et l’on utilise quasi exclusivement l’Intermediate, et si celle-ci vient à être compromise, la Root peut la révoquer.

    1. -

      Pourquoi créer une CA intermédiaire?

      1. 1

        Bonjour, Entre temps, le titre a changé ?!

        1. 1

          Allez zou, moi en mode “beta-testeur” :D

          1. 2

            Marp est un excellent outil que j’utilise depuis plusieurs années également, je n’ai d’ailleurs toujours pas trouvé de remplaçant jusque là, simple, clair et efficace! Merci pour cet article (sympa d’en avoir enfin en FR)!

            1. 1

              La conception des choses peut changer avec l’évolution ou la manière de vivre. Je ne suis pas certain que la « philosophie Unix » soit valable indéfiniment. D’ailleurs ce n’est pas sûr qu’elle s’applique à l’utilisateur, ou bien dans quelle mesure ? Ce qu’on peut constater c’est qu’il n’est pas aussi simple comme on pourrait le penser, de combiner « quelques commandes » pour réaliser des tâches quelconques ou de pouvoir réaliser des tâches par décomposition du problème et en recombinant des commandes produire la solution. C’est vrai dans l’idéal mais en pratique ? En supposant qu’il faut se casser la tête pour trouver la solution (vs. le principe KISS « Keep It Simple, Stupid » ) on peut en douter sérieusement.

              1. 1

                substack.com is the new medium.com.

                Tcho !

                1. 2

                  Très limite marketing l’article quand même. À aucun moment il est écrit que FreePBX, c’est une image ISO avec Asterisk et une surcouche graphique. Il faut aller dans la documentation pour commencer à voir des références/traces d’Asterisk…

                  1. 2

                    Salut,

                    Pour simplifier à l’extrême, FreePBX est une surcouche graphique à Asterisk (en réalité c’est davantage que ça, mais c’est l’idée) ; on y retrouve donc a minima les mêmes fonctionnalités qu’avec Asterisk. D’ailleurs c’est le même éditeur (Sangoma) qui est derrière FreePBX et Asterisk (depuis le rachat de Digium par Sangoma, il y a quelques années).

                    Kamailio pour le coup est un vrai SBC ; il propose beaucoup moins de fonctionnalités qu’Asterisk ou que FreePBX mais est capable de plus grosses montées en charge.

                    Pour ce qui est de faire le café, figure-toi qu’il existe un tuto Asterisk pour ça : Faire le café avec Asterisk (Domotique) :D

                    1. 2

                      Pour compléter ce sujet, une discussion détaillée sur Linuxfr : Bogues de logiciel et bogues de management : 737 Max et autres catastrophes (https://linuxfr.org/news/bogues-de-logiciel-et-bogues-de-management-737-max-et-autres-catastrophes).

                      1. 1

                        Salut,

                        Versus Kamailio (anciennement OpenSER) ou Asterisk, que vaut FreePBX ?

                        J’ai peut être pas bien compris l’article, ça agit bien en tant que SBC, FreePBX ? Je vois aussi que ça sert de SVI + centre d’appel, ça fait le café aussi ? :D

                        Merci pour la découverte en tout cas !

                        1. 1

                          C’est effectivement ce qui m’a choqué aussi :/

                          Je dois avouer que je pensais qu’on était aujourd’hui un peu plus sensibilisé à ce genre de choses, mais il semblerait que non :/

                          1. 1

                            J’ai fait des retours réguliers en TGV pendant 10 ans entre la province et Paris. Je crois que le maximum de filtres sur les ordinateurs que j’ai vu, c’était 3 ! Et je parle même pas de Linda, qui est partie aux toilettes, avec sa session ouverte , documents ouverts et chat interne ouvert … J’aurais pu détruire sa vie professionelle …

                            1. 2

                              Yo,

                              L’info ne sera pas supprimée et donc conservée vu les réactions/commentaires ainsi que la note finale de l’info. Par ailleurs elle va figurer dans les “Liens intéressants Journal du hacker semaine #35” (meilleure note de la semaine).

                              Le choix d’une nouvelle étiquette (“hacking social”, “organisation du travail”, “organisation”…) n’est pas encore décidé, nous y reviendrons probablement via une info soumise sur le Jdh (étiquette : journal du hacker).

                              Tcho !

                              1. 1

                                Je ne comprends pas vraiment ce qui le motive : amener sa pierre à l’édifice ou échanger avec d’autres ? Cela semble assez technique (ou ardu) vue sa circonspection. C’est probablement dû à la complexité des projets sur lesquels il travaille. Parce qu’un logiciel ou un projet logiciel sont au final des logiciels : partager pour progresser.

                                La philosophie du logiciel libre est quand même mieux, pas besoin d’être développeur.

                                1. 3

                                  Bonjour à tous,

                                  L’article est intéressant et utilise des moyens techniques pour mettre en place une forme particulière d’organisation du travail. Même si effectivement la partie technique est un peu relégué au second plan.

                                  A mon sens, il a sa place ici. S’il n’y avait pas eu la partie technique, je n’aurai pas tenu le même discours.

                                  J’aime bien l’étiquette proposée par kikinovak : “organisation du travail” et je suis d’accord que “gadget” n’est pas très adapté.

                                  1. 1

                                    On s’éloigne trop grandement du cœur du sujet. Bien que l’article puisse être intéressant, ce n’est pas propre à l’informatique, n’importe qui peut rencontrer les même problématiques.

                                    En outre, je trouve dommage de tout mélanger : il existe tellement de mots pour dépeindre précisément les choses. Pour commencer, le terme « hacking social » ne m’évoque absolument rien et je considère cette expression avec scepticisme. Ensuite, le mot « gadget » qui signifie « dispositif, objet amusant et nouveau, parfois dénué d’utilité » ou bien « Innovation, solution dont l’efficacité est mise en doute » ne convient pas du tout. On parle d’organisation dans l’article et vous ne remettez pas non plus en doute l’efficacité des méthodes employées. Pour finir, le plus important, on ne peut pas s’inspirer de vos réflexions et l’inscrire éventuellement dans une nouvelle démarche « philosophie ».

                                    1. 4

                                      Perso j’aime beaucoup ce genre d’article, que je classerais volontiers dans une catégorie “hygiène numérique” ou “organisation du travail”. De mon côté j’allais m’atteler à la rédaction d’un article de blog sur le mind mapping (avec l’appli libre VYM), et je pense que là on a le même problème de pertinence pour quelques-uns.

                                      1. 2

                                        Bonjour, selon moi le JdH devrait être ouvert à tout ce qui est en rapport plus ou moins direct aux technologies de l’information : par exemple l’informatique mais aussi les mathématiques, certaines branches de l’Histoire, certaines branches du droit ou de la philosophie par exemple (par exemple pour parler du libre, mais pas que). Tant que cela se ramène à l’esprit de curiosité et d’expérimentation “hacker” et que ça raccorde quand même plus ou moins avec les TI.

                                        La limite que j’imagine est au milieu entre celle de Mirabellette et celle du HackerNews de YCombinator (qui est peut-être trop large). Ici l’article parle de charge mentale, de gestion de projet et se focalise sur un outil familier aux développeurs et gens de TI, c’est pourquoi je pense qu’il a sa place ici. Toutefois je suis d’accord qu’il ne faut pas devenir trop généraliste au risque de noyer les informations pertinentes pour nous.

                                        1. 2

                                          Pour !

                                          Car oui ca s apparente a de la gestion de projet … Ce qui fait tout de meme parti du développement …