Logo journal du hacker middle
  1. [Comment removed by author]

    1. 1

      Le prochain sera sur Radarr ou Lidarr

      1. 1

        En sois un article sur Plex, ça passe, même si le terme alternative me dérange tout le temps (même fonction mais pas même contenu), car y’a sûrement possibilité d’acheter des films sans drm, ou de ripper un beau, mais Radarr, sonarr, lidarr ou trucenarr, là clairement on passe du côté obscure

        1. 1

          Si on pousse le raisonnement jusque bout (juste histoire d’être relou), Radarr en soi est totalement légal car il ne télécharge rien directement. Radarr transmet des fichiers torrent et des nzbs (usenet) à un agrégateur d’indexer de torrents, le téléchargement de ces derniers PEUT être illégal.

          Mais oui on sait l’utilisation que 99% des gens en ont derrière

    1. 1

      Pauvres GAFA, que des méchants critiquent…

      1. 4

        Il dit qu’il voit pas le rapport…

        Je ne dis pas que les GAFAM sont incriticables, bien au contraire. Par contre, je pars du principe que taper sur les tech “qui sont pas doués” à la moindre erreur est un peu facile.

        Je pense que très peu de personnes seraient à même de gérer des infras de cette taille et compléxité sans avoir la moindre fausse note. Et vu le nombre d’années de prod que j’ai derrière moi, on est JAMAIS à l’abri d’un incident.

        Il y énormément de bonnes raisons de tâcler les GAFAM, mais taper sur les humains qu’il y a derrière est juste inutile.

        “Everything fails all the time”

        1. 3

          Disons que quand tu as le sentiment d’être constamment aggressé par ces entrerprises, ça te fait plaisir de voir qu’elles peuvent se casser la gueule…

          1. 1

            Ce n’est même pas une question de plaisir, je n’avais perso même pas remarqué que Facebook c’était casser la gueule, et en sois on s’en fou. C’est un article pour dire que l’erreur est humaine, aucun système n’est infaillible, et personnes n’est à l’abris d’un incident, même ces grosses boites qui ont pourtant beaucoup de moyen et des techs très très bons

        1. 1

          En réelles c’est mieux pour la partie social et les interactions, mais en virtuelles c’est plus simples d’y participer, car même si c’est à 12000km, ça ne change rien.

          1. 2

            Perso j’ai tendance à plutôt ouvrir un terminal dans vim :term, puis ctrl+w w pour revenir à mon fichier toujours ouvert et en gardant le shell ouvert.

            1. 2

              Je préfère ouvrir un second terminal… Encore plus simple, rien à connaître ^__^

              1. 1

                ça marche aussi effectivement! :)

                1. 1

                  Moi je fais :sh, ça me renvoie au terminal, puis Ctrl-d pour sortir du terminal et revenir à vim.

                1. [Comment removed by author]

                  1. 1

                    Bien vu ! C’est corrigé.

                    1. 1

                      J’ai vu un autre truc aussi, dans tes tableaux avec les types de variable signé et non signé, tu as mis des i pour les deux, je suppose que pour les non signé c’est plutôt u.

                      1. 1

                        Oulà oui merci, c’est corrigé

                  1. 1

                    Article vraiment très intéressant. Je cherche justement un langage à apprendre convenablement, je ne suis pas dev, mais je me débrouille en mode scripteur en js, python, Perl, ruby, golang par exemple, je dis bien scripteur, pas dev, je suis capable de faire n’importe quoi, mais un peu n’importe comment ^^.

                    Le rust me semble le bon langage pour avoir directement des bonnes pratiques avec le compilateur cracheur.

                    À t’on avis c’est un bon choix pour se perfectionner ?

                    1. 2

                      Je ne suis pas sur que mageia soit la bonne alternative à centos Mageia on reste sur un support court, un peu comme fedora. ce qui était intéressant avec centos c’était le support pendant 10 ans, à ma connaissance, aucune autre distribution non commercial ne le permet, à par la oracle Linux, mais je ne sais pas pourquoi, je sens bien un changement d’épaule de la part d’oracle également

                      1. 1

                        Surtout que CentOS c’est un gros truc, pas du tout la même échelle que Mageia qui est une toute petite distro plus ou moins maintenue par quelques bénévoles.

                      1. 2

                        Airsink :o)

                        1. 1

                          J’ai toujours prononcé comme ça également

                          1. 1

                            je prononce plus arsink

                        1. 2

                          Pour info Restic ne gère pas la compression contrairement à Borg.

                          Tcho !

                          1. 1

                            Oui effectivement, j’aurais pu le préciser. après dans les faits, en fonction des données sauvegardé, y’a pas une si grosse différence de taille

                            1. 1

                              Tout à fait mais parler de Restic et Borg dévie vite à la comparaison entre les deux ^^

                              Tcho !

                              1. 1

                                Oui, après c’est difficile de parler de restic sans le comparer à borg qui reste la référence dans cette catégorie (sauvegarde poussée dédupliquée et chiffrée)

                                1. 1

                                  Restic annonce un support de Windows. Côté Borg, c’est moins évident. Pour moi, c’est un sacré avantage. Après dans les faits, je sais pas trop ce que cela donne.

                                  1. 1

                                    J’ai testé rapidement sous Windows, ça fonctionne de la même manière, juste impossible de monter une sauvegarde, autrement il semble avoir les mêmes features

                          1. 1

                            Tellement vrai en plus

                            1. 2

                              Personnellement je préfère le couple telegraf/influxdb, ou au moins telegraf/prometheus.

                              Je trouve cela lourd la configuration de prometheus et surtout le fait d’avoir 50 exporters par machine. Après ça reste un avis personnel.

                              1. 1

                                Perso ça ne m’a jamais choqué en faite. Pour moi la ligne de commande reste par défaut système, doit plutôt être interprétable par le système, une option pour rendre le résultat human-readable est seulement apprécié. Donc ajouter un -h à df ou du ne me choque pas, à la rigueur seulement sur le fait que le -h est l’aide normalement.

                                Concernant ln, je trouve au contraire que le hardlink revient à la mode si je puis dire, je préfère largement utiliser des hard que des sym, après ça reste un choix personnel, mais pour moi le hardlink reste la bonne pratique quand c’est possible

                                1. 1

                                  J’aimerais tellement pouvoir me passer des Google services, mais avec le nombre d’applications qui utilise le push (c’est mon seul avantage), c’est difficile. Mais je suis le premier à vouloir m’en débarrasser, comme avec /e/ par exemple.

                                  J’avais commencer un test comparatif sur mon g5s plus à l’époque, entre lineageOs avec gapps, microg et sans rien, et le résultat était sans appel, 1 journée et demi de batterie pour gapps, 1 journée pour microg et moins d’une matinée sans rien. Puis il est tombé dans l’eau, donc j’ai pris un mi A2 qui suis le programme Android one, donc des maj de sécurité pendant un moment, donc ça fait 2 ans que suis sur Android stock.

                                  Mais j’admets que si je dois changer, j’hésite fortement à passer sur le nouvelle iphone SE, déjà chez appel ça ne décote pas, Android tu le sors de la boîte tu perds déjà 50% de valeur. Mais surtout puisqu’apple gère du hardware au software, y’a une stabilité de fou, mais surtout un suivi logiciel pendant plusieurs années.

                                  Enfin bref, bienvenue dans le monde de surconsommation

                                  1. 1

                                    De mon coté, c’est un peu plus simple, avec uniquement BorgBackup :

                                    • Les machines qui ont suffisamment d’espace disque font un backup sur leur propre disque (accès rapide)
                                    • Chaque machine (locale ou distante) fait un backup sur mon NAS (qui est chez moi)
                                    • Chaque machine (locale ou distante) fait un backup sur un serveur Kimsufi (pour avoir une copie distante)

                                    Trois machines locales (desktop, serveur LAN et NAS) et une machine distante (Kimsufi) sont sauvegardées de cette manière (système complet en excluant des répertoires trop gros dont je peux retrouver/regénérer le contenu simplement). Pour mon téléphone, les backups sont manuels via USB (script jmtps + rsync + borg), parce que 4G/Wifi/Bluetooth ne sont jamais activés. Il y a tellement peu de choses dessus que ça suffit.

                                    Notes :

                                    • Les deux ou trois backups de chaque machine sont indépendants : La corruption d’un repo ne touche pas les autres.
                                    • Chaque backup se lance une heure après la fin du précédent. Le load se lisse tout seul avec le temps.
                                    • À l’utilisation, je ne sens aucun impact, que ce soit au niveau utilisation CPU/Disque ou connexion internet (ADSL 1.3 Mbps down / 473 kbps up).
                                    • À la fin d’un backup, les stats sont envoyées dans InfluxDB (alerting via Grafana) et par mail. Selon le statut du backup, le mail est rangé/marqué comme lu automatiquement (Success/Warning) ou laissé non lu dans la boite de réception (Erreur).

                                    Par rapport à ce que tu as mis en place, je vois deux améliorations :

                                    • Avoir au moins deux backups indépendants : Actuellement, tes “backups supplémentaires” (Borg du répertoire syncthing puis synchro vers Google Drive) sont chacun basés sur le précédent. Une corruption du premier se propagera donc dans les autres.
                                    • Ajouter du monitoring pour être prévenu des anomalies (backup échoué, repo qui grossit très vite, absence de backup sur une certaine période, etc.).
                                    1. 2

                                      Merci pour ton retour, je suis d’accord avec toi sur le fait que mes backups supplémentaires sont des backups de backups, donc risques de corruptions. Pour syncthing, ce n’est pas un backup, mais une synchro, ce qui n’est pas totalement pareil, le risque de corruption est quasi null.

                                      Pour ce qui est de ta méthode, pour les serveurs oui c’est faisable, mais pour du desktop/laptop, c’est plus compliqué, comme dis, ils ne sont allumés que quand je les utilisent, et je ne veux pas que ça utilise trop de ressource (compression + chiffrement), et mes PCs ne sont pas des plus performants (par exemple un rclone mount bouffe tout mon CPU).
                                      C’est pour cela qu’une synchronisation me semble le mieux pour le moment, ce n’est pas une sauvegarde, juste une syncrho 1:1, avec une rétention des fichiers à 2 jours en cas de suppression sur la source.

                                      Comme dis dans mon article, ma solution n’est pas un choix arrêté, mais j’ai déjà vu une faille dedans, si je perds tout chez moi, pour restaurer il faut que je télécharge toute l’archive de duplicati (pour l’instant environ 1To), alors qu’avec une solution comme restic ou borg, je pourrais monter et récupérer ce que j’ai besoin.

                                      Pour le scheduling, je ne sais pas encore, je pense finir par partir sur ansible, qui se connectera à chaque machine pour faire les sauvegardes, ce n’est pas sont rôle normalement, mais on va dire que si, cependant, ce n’est pas encore défini.

                                    1. 1

                                      Sur MacOS j’utilise évidemment TimeMachine sur un disque externe dédié, tout est automatique et c’est très pratique. Sur du Unix plus standard je reste attaché à ce bon vieux rsync redoutable d’efficacité et de simplicité.

                                      1. 2

                                        Le problème du disque externe, c’est de penser à le brancher pour effectuer une sauvegarde. Et s’il est toujours branché, on a juste une tolérance à la panne. C’est la méthode que j’utilisais avant, sauvegarde semi manuel avec rsync, mais quand ma mère à été cambriolé, et donc son PC + son HDD de sauvegarde (qui était dans une autre pièce) ont été volé, ba elle à perdu plusieurs années de photos et de documents.

                                      1. 3

                                        Je suis totalement d’accord avec le fait d’utiliser signal a la place de whatsapp,

                                        Cependant, un outils de chat, de conversation, ils faut du monde dessus, même si j’arrive à bouger les gens vers signal, actuellement je dois avoir 2 ou 3% de mes contacts dessus.

                                        Perso ce que je vois avec les années qui passent, c’est surtout la multiplication des outils, sur mon smartphone, entre les applis perso et pro, je dois bien avoir 15 applications de chats.

                                        1. [Comment removed by author]

                                          1. 2

                                            J’adore cryptpad, manque qu’une application mobile, au moins pour le drive, et je remplace totalement mon nextcloud

                                            1. 1

                                              On peut rajouter un tag “Windows”, comme y en a un pour BSD. c’est mes filtres. Merci :)

                                              1. 1

                                                Salute,

                                                Il n’y a pas aujourd’hui d’intérêt à ajouter le tag “Windows”, on en a jamais eu besoin jusqu’à maintenant et on ne crée pas un tag utilisé 5 fois dans l’année. On verra si le besoin évolue.

                                                Tcho !

                                                1. 1

                                                  Je me demande si le nombre d’article sur windows ne vont pas augmenter dans les semaines/mois à venir. Avec l’arrivée de la version 2004 et wsl2, je sens bien le nombre d’article dessus exploser, notamment avec docker sur wsl2. Et puis bien souvent 1 article en appelle d’autres. Mais comme tu dis, à voir l’évolution.

                                                  1. 1

                                                    Attention ce n’est pas parce qu’il va y avoir de l’actualité autour que nos utilisateurs vont remonter des infos sur le Jdh ou les apprécier ^^

                                                    L’article est à 2 votes et je vois qu’il a également été masqué par un utilisateur. Personnellement j’ai hésité à remonter l’article, j’ai tout de même considéré qu’il rentrait dans les thèmes du Jdh. Windows Terminal est sous licence MIT, Microsoft fait davantage de choses “open” et il est fort probable que certains de nos utilisateurs testent ou utilisent Windows Terminal qui évolue bien.

                                                    D’un autre côté on aura des utilisateurs qui verront d’un mauvais œil l’augmentation d’infos “Microsoft”, notre ligne de conduite sur le Jdh pour l’instant est de considérer comme acceptable de remonter une info sur un logiciel open source ou libre (même des GAFAM) ou une info genre installation de Microsoft SQL Server sur Linux.

                                                    Comme d’hab on est ouvert à la discussion.

                                                    Tcho !