Logo journal du hacker middle
  1. 21
  1.  

  2. 2

    C’est un bon article, ça change des réactions très tranchées qui ont eu lieu juste après l’incendie. Pour Cozy et d’autres services du même genre, il n’est pas nécessaire de quitter OVH. Par contre, beaucoup de petits sites ont profité du faible prix d’OVH pour se lancer sans prendre le temps de mettre en place des sauvegardes, parfois par manque de compétences ou par une fausse impression que « OVH est réputé » et que donc ils seraient supposés tout couvrir. De la part d’OVH ce serait urbain de bien préciser sur leurs offres premier prix que les sauvegardes ne sont pas prévues et que faire tourner un site sans sauvegarde c’est comme rouler sans assurance. Pour des petits acteurs, par exemple des petits sites de e-commerce ou des petits forums ; il serait peut-être plus intéressant de se tourner vers des services qui gèrent eux-mêmes les backups. Ceci dit, un incendie est un incident très grave et on peut se poser la question de la fiabilité et sécurité des installations de l’hébergeur.

    1. 1

      malheureusement avertir et prévenir, c’est bien, mais souvent insuffisant pour des petits acteurs qui passent par un indépendant ou une autre petite boite qui leur met en place leur site, puis leur donne les clés et débrouille toi.

      Je crois que la leçon à retenir, c’est avant tout qu’il ne faut pas chercher le fournisseur ou le service infaillible. There is no silver bullet. mais qu’il faut au contraire gérer sérieusement le risque.

      Et donc se poser la question de savoir si on doit le couvrir ou non (en en assumant les conséquence) et de ce qu’il y a à mettre en place, du plus simple (sauvegarde externalisée par ex) au plus complet (plan de continuité d’activité).