Logo journal du hacker middle
  1. -

    Ne m’étant jamais renseigné sur le propos, j’apprécie la teneur vulgarisatrice de l’article. Merci.

    1. 3

      Pas utile pour l’utilisateur lambda ? c’est justement le but de tous mes articles : “lambadifier”… c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai cofondé il y a plusieurs années la communauté “OpenBSD Pour Tous” : faire en sorte qu’OpenBSD soit utilisable pour le béotien IT, ni plus ni moins.

      Je n’ai aucun attrait pour le sysdev. Utilisateur Unix/Linux convaincu : assurément depuis fort, fort, fort longtemps. Et d’OpenBSD depuis 2016, mais toujours à côté d’un sys Debian-like ou l’autre.

      Mon constat : oui, OpenBSD est un OS facile à appréhender, qui peut être utiliser pour les besoins quotidiens (bureautique, internet, etc…) et utilisable, mais est vraiment fait pour et par des dév, assurément. Donc, pour l’utilisateur final, c’est viable, mais… y’a des efforts à faire pour rendre vraiment “user-friendly”, un peu comme sous Linux, ou d’autres BSD. Sauf que ce n’est pas le but de cet OS !

      Donc des efforts de vulgarisation sont à faire ; que ne fait pas l’équipe… la charge utile est dans les mains d’utilisateurs convaincus, quelque soit la langue ! (cela n’enlève en rien la qualité des informations dans la FAQ Officielle, et encore mieux dans les manpages, qui est vraiment un cran supérieur, parce que sous OpenBSD, si la FAQ ou le manpage n’est pas correctement à jour, c’est un bug sérieux qui doit être résolu avant publication, ou à défaut, le plus rapidement possible afin que l’information soit pertinente, correcte et à juste titre…)

      Voilà

      1. 1

        Les divergences sont acceptables mais il faut reconnaître qu’il y a beaucoup de contradictions dans l’informatique libre. Généralement lorsqu’on n’est pas motivé et entraîné on abandonne irrémédiablement.

        1. 1

          Généralement, lorsqu’on n’est pas motivé, on abandonne quelque soit la tâche ou l’objectif ; cela n’a rien à voir avec le fait d’être entrainé ou pas. Je connais dees enseignants qui se sont mis à OpenBSD sans rien connaître à l’IT, en soit, utilisateurs de Linux au quotidien, donc se sont dit pourquoi pas, et y trouvent leur compte. D’autres utilisateurs ont abandonné… Je connais même des profils IT qui n’en veulent pas. Donc, vraiment ce n’est pas le fait d’être entrainé qui motive l’adoption, c’est la volonté personnelle.

          Mais pour autant, faudrait-il déjà chercher à essayer, bref avoir de la volonté de découvrir, tester, chercher à comprendre - on rejoint ici l’esprit hacker initial ;)

          1. 1

            Attention, je ne dis pas qu’utiliser OpenBSD, c’est être un hacker. Je parle bien de l’esprit hacker, celui de chercher à comprendre les choses, et les découvrir sous un autre angle ;)

            1. -

              Ce que je voulais dire c’est que l’entraînement s’avère indispensable pour ne pas abandonner et qu’il faut de la motivation pour s’entraîner. Prenons deux cas illustratifs. Une personne souhaite réaliser son apprentissage avec un Raspberry Pi (matériel bon marché et peu encombrant) et sur OpenBSD (ouvert, sécurisé et performant). Réponse : rêve toujours. Une autre personne apprend qu’il faut choisir son matériel sur lequel faire tourner un système entièrement libre. Réponse : déboursez une fortune (cf. [1],[2]&&[3]) ou, restez à la ramasse.

              [1] https://www.gnu.org/philosophy/install-fest-devil.fr.html
              [2] https://guix.gnu.org/fr/blog/2021/new-supported-platform-powerpc64le-linux/
              [3] https://www.raptorcs.com/content/base/products.html

              Face à des problématiques les solutions proposées ne sont pas toujours adaptées. Selon certains, Unix a décliné à cause du prix d’installation. Je pense que les BSDs ont pâti de leur positionnement côté serveur.

              Quelle différence entre Minix et OpenBSD ? Pourquoi se prendre autant la tête avec tous ces systèmes ?

              1. -

                Alors, là, sincèrement très mauvais exemple !!!

                Rasperry Pi v3, 4, et autres architectures similaires sont supportées :

                Ensuite, oui il faut faire attention au fait que le matos soit compatible, et non, y’a pas besoin de dépenser des fortunes. Mais sortir des liens qui n’ont rien ou prou de relations avec OpenBSD pour justifier le propos me semble un tantinet de mauvaise foi.

                Clairement il me semble que vous ne connaissez pas bien ni OpenBSD, ni FreeBSD - qui s’utilise très bien sur Desktop, plus simplement qu’OpenBSD,

                Minix, je connais de nom, mais je n’ai jamais utilisé. DONC vous n’aurez aucun avis de ma part, d’autant plus encore moins un avis comparatif.

                1. -

                  Pourquoi se prendre autant la tête avec tous ces systèmes ?

                  L’esprit hacker ;)

          1. -

            Merci pour l’inclusion de mon article “OpenBSD: Gestion de l’audio ET vidéo”. J’apprécie :D

            1. 1

              Merci pour l’article. Je me suis posé la question de l’intérêt d’une fois par semaine, plutôt que d’une fois par jour, par exemple. Le manpage répond :

              Running fstrim frequently, or even using mount -o discard, might negatively affect the lifetime of poor-quality SSD devices. For most desktop and server systems a sufficient trimming frequency is once a week. Note that not all devices support a queued trim, so each trim command incurs a performance penalty on whatever else might be trying to use the disk at the time.

              une fois par jour semble ne pas être nécessaire, voire à éviter. Voilà.

              1. 4

                Bjr. Tout d’abord, merci pour ces explications claires, limpides. Je ne m’étais jamais mis à la question, mais récemment je me suis fait la réflexion de l’intérêt de la chose. Grâce à toi, j’ai compris le propos. Merci !

                Sinon quelques coquilles :

                • tous les signaux ne peuvent pas être piégé <= piégés.
                • concret: <= concret : (nécessite un espace toujours devant les deux points)
                • la connexion maitre <= la connexion maître
                • intiée <= initiée
                • un signal standards su système <= un signal standard du système (pas de ‘s’ final à standard; + su/du)
                • ce qui ga générer <= ce qui va générer
                • changer se comportement <= changer ce comportement
                • problème: (voir remarque plus haut, concernant les deux points)
                • Dans notre script nous allons modifier un petit peu notre script (une certaine redondance qui alourdit le propos : proposition : Modifions un petit peu notre script.)
                • prévu: (voir remarque plus haut, concernant les deux points)
                • répétition : “Afin de disposer de plus de temps pour lancer la commande kill

                Afin d’avoir le temps de lancer la commande kill,”

                • PID: (voir remarque plus haut, concernant les deux points)
                • signal:
                • comment en intercepter <= comment l’intercepter

                ;)

                1. 3

                  Bonjour PengouinPdt, merci pour ces corrections. Et merci aussi pour le retour, c’est toujours agréable de voir que mon travail sert et est apprécié :).

                1. 3

                  Ahahhh, crontab.guru m’a sauvé bien des fois… de mes trous de mémoire.

                  Sinon, puisqu’une crontab est un réalité un fichier enregistré dans /var/spool/cron/crontabs, au nom de l’utilisateur - du moins sous Debian (et assimilés), l’astuce dont je me sers de plus en plus, au lieu d’écrire directement dans crontab, est la suivante :

                  • écrire un fichier, exemple ‘crontab4tasks’ et le remplir des règles désirées en s’aidant au besoin du *guru.

                  • exécuter la commande crontab en injectant le fichier.

                  • crontab < crontab4tasks

                  Un des avantages que j’y perçois, hormis le fait de pouvoir utiliser un éditeur de texte pour créer les règles “facilement”, cela me permet de garder assurément une trace de la table de crons pour un utilisateur donné.

                  Voilà.

                  1. 2

                    Merci pour le tips :)

                  1. 2

                    Article intéressant en soit. Par contre, la “popup” - plutôt le message - incitant à rejoindre les 363 abonnés au moment de quitter la page est vraiment agaçant. Cela fait partie des pratiques incitatives, que personnellement j’abhorre, et que je trouve mal venu. Au point que cela ne me donne pas envie de revenir, car je n’ai pas envie de la subir à chaque itération de vue sur le site… Bref - dommage.

                    1. 2

                      Ho il suffit de bloquer le javascript pour ne pas être emmerdé. D’ailleurs si on le fait sur ce site on est pas emmerdé par le contenu non plus vu qu’il ne s’affiche pas. ^__^

                      Disons que c’est le genre de pratique qui devient monnaie courante même sur des sites persos à visée non commerciale et c’est assez triste je trouve.

                      1. 1

                        Salut PengouinPdt, désolé pour le désagrément, il s’agit d’une seule exit popup qui ne s’affiche qu’une fois. Il n’y a aucun trackers.

                        Elle permet d’être informé de tous les articles que je propose gratuitement.

                        Si tu as une suggestion pour me permettre d’avoir du soutien plus efficacement je suis preneur ;)

                        1. 1

                          Même si ce n’est qu’une fois, les utilisateurs n’ont pas à la subir ! À toi de réorganiser ton code pour proposer l’information autrement, par exemple, un lien vers une page explicative, lien qui apparaît en fin de page, ou sur un menu contextuel placé à D ou à G, dans une balise aside, etc. Avoir du soutien plus actif? ce n’est pas à moi qu’il faut le demander, vu que je m’en fiche perso, même pour mes propres articles - un lecteur les lit tant mieux, un autre non; ce n’est pas grave, loin s’en faut.

                          1. 1

                            Merci pour les conseils ;)

                            1. 1

                              Un exemple parmi tant d’autres : non intrusif, regarde ce que fait le site “The conversation”. Cette page pour le propos : https://theconversation.com/entre-ethique-et-lois-qui-peut-gouverner-les-systemes-dintelligence-artificielle-190595 Tu trouveras vers le milieu une information adéquate.

                              Bon, perso, je n’aime toujours pas, parce que cela distrait l’attention du lecteur, de même que les liens vers d’autres articles similaires. Et ce n’est pas une bonne chose de distraire l’attention du lecteur… le lecteur peut avoir des difficultés d’attention, de compréhension, pour X raisons (santé, fatigues, etc…) : attirer son attention sur autre chose que le fil conducteur de l’article, pendant la lecture, aura certainement pour conséquence un trouble plus ou moins passager, mais la possibilité qu’il “aille voir ailleurs”, voire ne revienne pas. Maintenant un lecteur “sain” n’aura pas trop de difficultés à filtrer cognitivement ce genre d’informations, et à continuer la lecture plus bas. (mais il suffit d’un rien pour perdre le fil) :p

                              néanmoins, avoir ce genre d’informations en fin d’article, par exemple, est une pratique certainement plus adéquate.

                      1. 2

                        Pareil, fausse bonne idée. J’ ai longtemps utilisé un système similaire implanté moi même (sur Nokia n9).

                        A la longue, c’est ingérable, sans parler des sites Franco-Français qui t’impose un MDP, ceux avec une durée de vie de 3 mois.

                        Il faut retenir le type de génération et le compteur.

                        Ah oui trucmuche.com c’était 112 ou 113 le compteur ….

                        Et donc j’utilise passwordstore.org … Sync git via ssh sur une machine a moi.

                        1. 3

                          Merci pour le partage concernant pass… amazing! (git, gpg) :D

                        1. 2

                          Merci pour cet article où je découvre que Gimp peut sauvegarder aussi dans les formats que sont webp et avif.

                          Je me sers de Gimp pour avoir des images de cartographies. J’ai cherché à savoir si créer une image au format JPG, en qualité 80 % permettait d’avoir un poids convenable sans trop de dégâts. J’ai fait des tests avec une génération de la même image en Q=100 et utilisé, pour comparaison, d’autres outils de “destruction”.

                          Personnellement, je trouve qu’une qualité en deçà de 80, on pert sérieusement et si l’image est “complexe” (dans le type d’informations qu’elle renferme, beaucoup de couleurs, de détails, etc.), on se rend compte assez vite de la dégradation.

                          Pendant un temps, j’utilisais l’outil en ligne Optimizilla, et donc je m’en suis servi à ce moment là pour comparer aussi avec “ses” sorties. Il ne s’en sort pas “vainqueur”, loin s’en faut…

                          Mozjpeg est l’outil qui permet vraiment de garder de la qualité, tout en ayant une Q=80, et un poids + léger.

                          Idem pour une démarche concernant les formats webp et avif. C’est l’outil “convert” d’Image magick qui s’en sort le mieux. (il existe cavif - qui est pertinent -, avifenc, la lib webp, qui a des sous lib spécifiques à JPG/PNG d’un côté et GIF de l’autre)

                          Bref, ce n’est pas parce qu’un outil est “couteau suisse”, qu’il s’en sort le mieux. :p

                          Merci pour l’info. Voilà.

                          1. 1

                            Hello PengouinPdt, merci pour le complément d’info.

                            C’est toujours délicat lorsqu’il s’agit de conseiller un outil pour des néophytes. De mon côté c’est cavif qui fait le taff, mais la CLI est souvent impensable sans accompagnement préalable. Pour ce qui est d’avoir mozjpeg dans Gimp, c’est prévu et ça devrait remplacer l’usage de libjpeg, de manière invisible pour l’utilisateurice lambda, ce qui me semble être une bonne chose.

                            Quant à ton point sur la qualité de l’image, certes une compression destructrice est, destructrice, après libre à chacun·e de se faire son idée. Je trouve que pour un affichage sur un écran d’ordinateur, sans zoomer dessus, le jpeg standard 75 est largement suffisant dans beaucoup de cas. Bien évidemment si l’objectif est de faire une galerie photo, ça me semble être un mauvais choix.

                            Merci pour ton avis :D

                            1. 1

                              En fait, dans le contexte de cartographie, il me faut générer des images de qualité sans trop de pertes, d’autant que l’image “cible” minifiée est ensuite incluse dans un document ODF pour diffusion en PDF. Et pas question d’avoir une pixellisation conséquente. (Je rêve du jour où je pourrais faire cela avec le format SVG, vectoriel, mais c’est dans ce cas, très lourd - OpenStreetMap permet une sortie SVG ; du SVG dans de l’ODF me semble adéquat – ok, lors de la transformation en PDF, on y perd certainement.) :p

                              Concernant cavif, je plussoie ton choix, et je le trouve excellent aussi. Mais par “principe de fainéantise IT”, convert que j’utilise aussi pour le webp, dans des contextes de web, vu que je génère ces minifiées par script shell, j’ai fini par m’en servir aussi pour l’avif. Officiellement, Image Magick ne le supportera correctement que dans les futurs version à partir de la 7.x. Dans les faits, c’est fonctionnel déjà ; il fait le taf, gagne en poids, rapport à cavif, et avifenc.

                              1. 1

                                Parfaitement, mais du coup on parle d’un exemple précis (le tien) et pas d’un conseil général :D Mais du coup, dans ton cas, tu sembles avoir toutes les connaissances pour faire le bon choix, ce qui n’est pas le cas du public de mon billet. Merci de tes précieux retours ;)

                                1. 1

                                  En fait, j’apprécie toujours de lire des articles, même sur des sujets que je connais déjà. Note : je ne dis pas “maîtrise”, car c’est loin d’être le cas. Et, bien souvent, il m’importe peu de maîtriser, mais surtout de pouvoir utiliser, et si possible, le plus aisément possible. Il m’importe surtout de comprendre, mais pas spécifiquement, jusqu’aux moindres détails, qu’exigent la maîtrise, la perfection du geste.

                                  J’ai remarqué bien souvent que je peux toujours apprendre des détails ou en revoir d’autres. Et, cela me pousse. Cela a pour propos de voir comment d’autres font, avec quelle pertinence… ou parfois, voire de “l’étalage de connaissance, comme de la confiture”.

                                  Exemple de détails : beaucoup, comme toi, recommande une compression de qualité à 75 pour le format JPG ; par défaut, certains logiciels, comme Mozjpeg, sont ainsi configurés. Ce qui n’est d’ailleurs pas le cas de Gimp, qui est à 90 de qualité par défaut. Comme tu l’as compris, dans mon contexte, je ne suis pas convaincu par ledit détail. 80 est une définition de qualité qui me convient. En deça, mon oeil saute, trébuche, est perturbé par les artefacts. Il faut dire que je suis fortement myope ; sans lunettes, je suis sérieusement invalide. Une qualité à 75, il commence à y avoir une sorte de flouté qui m’est désagréable, et parfois des artefacts visibles, selon l’image. Certains conseillent d’avoir la “source” au format PNG à qualité 100, et de compresser dans les autres formats. Toi, même, tu parles de détails, certes intéressants, dont personnellement, je m’en fous. Mais c’est très bien qu’ils y soient. Car ça peu intéresser bien d’autres, de manière pertinente.

                                  De fait, hier, j’ai apprécié de découvrir, suite à ta lecture, et bien que tu n’en parles pas, ce qu’est PNSR, SSIM, etc. Et, de là, faire mon choix. tester, être convaincu… ou pas. :p Voire de découvrir d’autres outils, parfois encensés - à juste titre… ou pas.

                            2. 1

                              Concernant Mozjpeg, je viens de découvrir qu’il avait des options d’optimiseur basé sur SSIM, voire apparemment mieux MS-SSIM. Et, en effet, pour une même qualité, –tune-ms-ssim permet de réduire un poil plus le poids que l’optimiseur PSNR-HVS, qui est par défaut - somme toute, cela semble normal. C’est bien sûr sensible sur des images de grosses tailles.

                              Il reste l’outil quetzli, de Google. Alors soit j’ai loupé quelque chose, mais impossible d’avoir une génération avec une qualité en-deça de 84, mais il est assurément lent - c’est même impressionnant les ressources qu’il s’accapare. ensuite, sur des petites images à qualité égales à ce que peut générer Mozjpeg, il fait des sorties plus légères, mais sur de grosses images, il ne fait pas mieux. Donc, pas convaincu.

                            1. 1

                              La même, mais pour avif, serait un plus. Gageons que cela va bientôt arriver. Il y a bien la lib libavif-gdk-pixbuf mais apparemment elle ne fait que gérer le support des fichiers avif dans GDK.

                              En tout cas, merci :D

                              1. 2

                                Personnellement, j’ai paramétré Nginx, pour qu’il diffuse si possible mes images Avif, Webp, JPG|PNG. C’est simple à gérer et je contente tout le monde, dont ma BP : p

                                J’ai écrit en son temps des articles utiles sur mon espace de documentation, publié ici, mais ça, c’est une autre histoire. ;)

                                1. 1

                                  C’est un module en plus pour NGINX ?

                                  1. 1

                                    Tiens, lis mes deux articles à ce propos :

                                    Comme tu le verras, aucun module, juste de la configuration et franchement pas compliquée.

                                1. 1

                                  J’ai bien aimé. Maintenant ne lisant pas non plus personnellement le grec, cela permet de mieux comprendre la difficulté de compréhension - et pas besoin d’être asiatique :p

                                  1. 2

                                    Merci pour l’inclusion de mon dernier article ! :D :p

                                    1. 1

                                      Merci pour cet article intéressant.

                                      J’ai été surpris de découvrir sur mon Xiaomi qu’un transfert d’appel était apparemment paramétré. J’ai essayé l’option “##002#” qui n’est pas comprise. Idem, impossible de trouver un menu “Transfert d’Appels”. J’avoue ne pas apprécié ni le fait de découvrir que j’ai un autre numéro de phone en transfert, mais l’impossibilité de gérer me pose à la fois problème et question !

                                      1. 1

                                        Le transfert existant est très généralement vers la messagerie vocale de l’opérateur… Rien d’anormal en soit. Et les codes ne sont pas universels du tout malheureusement.

                                      1. 1

                                        Tiens. Perso, je fais différement et ça fonctionne aussi :

                                        Dans le menu “Sécurité” de mon compte GMail, du fait d’avoir activé la 2FA, créer un pass par application et dans TB (ou autres clients mails), je remplis les infos SMTP, IMAP de Gmail, et dans le champ password lié à mon compte utilisateur, je mets celui relatif au “pass par application”, créé précédemment.

                                        Le seul truc “casse-pied” est de devoir valider quasiment tous les jours le certificat TLS de Gmail.

                                        Et, je n’ai pas configuré OAuth2.

                                        1. 2

                                          Autre solution alternative est DWagent, fourni par dwservice.net, gratuit, open source, multi-OS. solution méconnue mais pratique et surtout très légère, ne reste pas en mémoire, une fois le client fermé, etc.

                                          (je ne suis en rien affilé à… j’ai simplement découvert ce logiciel libre, bien pratique)

                                          1. 1

                                            Je peux me tromper, mais la dernière fois que j’ai regardé il n’était justement pas possible d’auto-héberger l’équivalent de dwservice.net, si?

                                            D’ailleurs, la première fois que j’ai entendu parler de RustDesk, il me semble bien que le relais auto-hébergeable n’était PAS opensource, me trompé-je? ou bien ça a changé?

                                          1. 1

                                            Bonsoir.

                                            J’ai tendance à “crisser des pneus” quand je vois comme recommandation de faire un alias pour se connecter en ssh à son routeur, alors qu’il serait préférable de recommander la configuration du fichier de config personnel dans le sous-répertoire de SSH, et encore plus de le faire par root.

                                            Configuration minimaliste du fichier personnel SSH : $HOME/.ssh/config

                                            Host routeurx
                                                Hostname 192.168.X.X
                                                User xyz
                                            

                                            (etc.)

                                            C’est simple et facile à faire, et la commande en terminal, l’est tout autant : $ ssh routeurx.


                                            Concernant la détection de matériel, afin d’avoir moins d’infos en retour : $ lsusb | grep -i net ;)


                                            Pour finir, à-propos de net.ipv4.ip_forward, dans l’état de votre article, au redémarrage suivant, c’est terminé le routage. Il faudrait peut-être ne pas faire l’impasse sur le fait de recommander la configuration du fichier relatif à la commande sysctl. Non assurément, il ne faudrait pas faire l’impasse sur…

                                            1. 1

                                              Merci pour ce retour ,en effet je n’ai pas pensé à passer par ssh pour la connexion c est une très bonne remarque. Je vais également indiquer comment valider le routage côté noyau après un reboot. Votre message a été tronqué il me semble je ne vois pas la fin ?

                                              1. 1

                                                J’ai juste une petite remarque concernant la forme : ça fait vraiment gros mur de texte un poil indigeste.

                                                Ça serait pas mal de juste rajouter différentes section avec un titre. Avec le même texte et la même disposition, ça permettrait déjà de scinder en plusieurs sous-parties logiques plus agréable à lire. Ça aide aussi à reprendre la lecture quand on est interrompu ;-)

                                                1. 1

                                                  Merci pour ton retour. Effectivement c’est pas super niveau visuel. Je ne suis pas très à l’aise avec le markdown, solution que nous avons choisi pour poster nos articles. J’ai essayé de remettre un peu en forme mais je reste très limité.

                                                  1. 1

                                                    Je vois qu’il y a bien des h2 dans le code et tout mais visuellement il n’y a pas trop de formattage. Les titres ne ressortent pas du texte, il n’y a d’espace entre les paragraphes. Là c’est plus niveau CSS qu’il faudrait trifouiller ;-)

                                            1. 1

                                              Et … quand tu veux réinstaller ton système en gardant ton home, (qui serait situé sur un sous-volume @home) tu procède comment ? Idem dans le cas d’un dual-boot avec un home commun ?

                                              1. 1

                                                Ahhh, bonne question. J’ai toujours le réflexe de créer une partition dédiée, quelque soit le FS ! ;)

                                                1. 1

                                                  Comme l’article était déjà assez long, j’ai décidé de garder la mise en pratique pour un second article.

                                                  Pour répondre à ta question, dans le cas de Ubuntu, il crée automatiquement des volumes @ et @home. Et s’ils sont déjà présents dans la partition, il va les remplacer (et donc en effacer le contenu). Il faudra donc renommer le sous-volume @home (avec la commande mv ou via un navigateur de fichier) avant de procéder à la réinstallation.

                                                  Dans le cas de Fedora, l’installateur à une meilleur intégration de Btrfs et on peut créer et sélectionner des sous volumes pour le système, les données, etc. Donc à priori pas de problème (note : j’ai juste testé l’installation de Fedora avec Btrfs, pas sa réinstallation contrairement à Ubuntu)

                                                  Pour ce qui est du cas du home partagé entre 2 distributions Linux. À part faire attention à ne pas écraser le sous volume @home, je ne pense pas que ça pose de problème. Il suffira de crée un volume @distrib1 et un autre @distrib2 pour chacun des 2 systèmes. Ça sera plus ou moins simple à faire suivant comment Btrfs est pris en charges par les installateurs des deux distribs.

                                                1. 2

                                                  Merci pour ce long article intéressant, qui m’a permis de mieux comprendre BtrFS, et surtout la logique des instantanés, et CoW. :D

                                                  Personnellement, j’aime bien ce FS, que je trouve stable, rapide, et l’installe de préférence à Ext4.

                                                  1. 1

                                                    Pour le moment mon PC principal est toujours en LUKS+Ext4, j’attends de recevoir mon nouveau PC pour faire le changement. En attendant je l’utilise intensivement sur d’autres machines :)

                                                  1. 1

                                                    Bonjour, il faut corriger le titre : s/libriarie/librairie ;)

                                                    1. 1

                                                      merci c’est fait ;) j’ai bien eu envie de s/librarie/bibliothèque/ mais bon c’est le choix de l’auteur :)