Logo journal du hacker middle
  1. 17
  1.  

  2. 2

    Oh mais que ça me parle ce texte.

    Étant presque quinquagénaire je m’en retrouve complètement dans ce qu’il dit.

    On commence à être assez vieux pour avoir vu passer les mêmes idées de techno plusieurs fois et savoir qu’à chaque fois les gens étaient persuadés d’avoir trouvé le graal quand en fait ils n’avaient fait que réinventer la roue…

    1. 2

      Coucou ! Juste pour dire que je fais partie de cette génération qui n’a jamais connu l’Apple II, l’Amiga ou l’Atari à leur époque contemporaine ; ce sont des machines que j’ai découvert une fois qu’elles étaient déjà obsolètes mais je passe toujours de bons moments à bricoler avec et à faire des programmes à l’ancienne. Ça ouvre un autre état d’esprit, on cherche à optimiser, on essaye de contourner les limites du matériel. Ça me rappelle un peu ce bouquin qui a été écrit sans la lettre E. Chaque machine était différente, il y avait beaucoup de diversité ; et aussi c’est un réel plaisir d’avoir un contrôle total de la machine, sans aucune sécurité. Et enfin c’est toujours sympa de papoter avec les «boomers» qui ont connu ça. ;) (même si 44 ans c’est un peu jeune pour être un boomer !)