Logo journal du hacker middle
  1. 5
  1.  

  2. 1

    Après il ne faut pas voir juste l’outil, mais les usages au-delà de ça. GameMaker - qui en son temps aussi était une plate-forme propriétaire et un logiciel shareware de création de jeux - a tout de même amené du monde à s’intéresser au développement de jeux et d’applications et à apprendre les concepts de base de cet univers. Je cite cet exemple parce que je me suis beaucoup amusé avec GameMaker, autour duquel toute une communauté s’était créée.

    Il y a aussi l’échelle des priorités. Uber c’est un piratage des lois du travail et du système de licences des taxis, ça a causé pas mal de bordel dans ce monde-là. Facebook c’est devenu inévitable comme moyen de communication à tel point que l’on prend le risque de se couper du monde en ne l’utilisant pas, là il y a donc un véritable problème de monopole. C’est difficilement comparable avec Dreams.

    Donc là c’est sur PS4 qui est une plate-forme fermée, mais paradoxalement ça rend la PS4 plus ouverte parce que jusque-là on ne pouvait que consommer les jeux des éditeurs. Tu peux difficilement exiger d’avoir un modèle libre avec une console vendue au rabais dans le but de te vendre du contenu (et achetée en connaissance de cause).

    Plutôt qu’exiger quoi que ce soit, je conseille à tous ceux qui s’inquiètent (à juste titre) du côté fermé de cette plate-forme de commencer à construire leur alternative, avec Vulkan, avec des serveurs ouverts, qu’on pourrait avoir sur tous ses appareils, etc. Ça pourrait même être le futur franc succès du logiciel libre ?

    1. 1

      Ah oui, oui, c’est clair que ça à du positif aussi !

      C’est un super outil de création, qui permet aussi à tout un tas de personne de rentrer dans le monde du développement de jeu.

      C’est pas le fond de Dreams que je critique ;)

      Pour ce qui est des priorités :

      Un monopole ça parait toujours inoffensif au début.

      Certes Dreams n’aura pas un impact pour les 70 millions de Français ou les 7 milliards d’êtres humain, tous le monde n’est pas concerné par Dreams, mais il aura un impact sur les plusieurs milliers de personnes qui travaillent dans l’industrie du jeux vidéo et sur les millions de joueurs.

      Tu peut très bien créer un monopole dans un domaine précis. Même dans une niche.

      Pour ce qui est du fait que c’est sur PS4, peut-être, mais si le jeu était libre on pourrait le porter plus facilement sur PC (c’est une supposition, je ne suis pas développeur).